vendredi 28 février 2020

Psychologie sociale du coronavirus (épisode 1): Le coronavirus est un terreau fertile pour les théories du complot - voici pourquoi c'est un problème sérieux


Traduction française de l'article de Daniel Jolley & Pia Lamberty paru dans The Conversation (par Olivier Klein)

Le champion romain Coronavirus apparaît dans la BD "Astérix et la Transitalique".
Le coronavirus continue à se répandre autour du monde. De nouveaux cas sont identifiés sans cesse. Mais une autre chose se transmet, semble-t-il, aussi rapidement : des théories du complot prétendant que des agents puissants manigancent des méfaits en rapport avec le virus. Nos travaux sur les théories du complot dans le domaine de la santé montrent que ceci peut être aussi dangereux pour la société que l’épidémie elle-même. 



Ainsi, une théorie du complot postule-t-elle que le coronavirus est en réalité une arme biologique mise au point par la CIA pour faire la guerre à la Chine. Certains sont convaincus que les gouvernements britannique et américain ont introduit le coronavirus afin de s’enrichir grâce à un vaccin potentiel. Certaines personnes suggèrent même que Bill Gates “sponsorise” le coronavirus.
Bien que nombre de ces théories du complot semblent tirées par les cheveux, la croyance selon laquelle des puissances maléfiques poursuivent un agenda caché est répandue dans toutes les sociétés. Souvent de telles croyances sont en relation avec le domaine de la santé. En 2019, un sondage YouGov a montré que 16% des répondants espagnols pensaient que le VIH avait été créé et répandu exprès  dans le monde par un groupe ou une organisation secrète. 27% des répondants français et 12% des répondants britanniques étaient convaincus que la “verité à propos des effets nocifs des vaccins est cachée délibérément aux yeux du public ». 
La diffusion des fake news et des théories du complot à propos du coronavirus est un problème tellement important que l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) a créé une page web anti-idées reçues pour les mettre à l’épreuve et s’y attaquer. 
Diffusion des théories du complot
La recherche montre que les théories du complot ont tendance à surgir lors d’épisodes de crise au sein d’une société – comme des attaques terroristes, des changements politiques subits ou une crise économique. Les théories du complot s’épanouissent durant des périodes d’incertitude et de menace, lorsque l’on cherche à comprendre un monde qui semble chaotique
Ce sont précisément les circonstances que produit une épidémie, ce qui explique la diffusion de théories du complot à propos du coronavirus. 
Une situation similaire s’est produite en 2015-2016 lors de l’épidémie du virus Zika. Les théories du complot relatives au Zika proposaient que le virus était une arme biologique plutôt qu’un phénomène naturel. Des recherches examinant les commentaires sur le réseau social Reddit pendant l’épidémie Zika ont révélé que le discours complotiste constituait une façon de faire face à l’incertitude extrême ressentie à l’égard de Zika. 
La confiance en les conseils des professionnels et des organisations de santé est une ressource importante pour faire face à une crise sanitaire. Mais les gens qui adhèrent aux théories du complot n’ont généralement pas confiance dans les groupes qu’ils perçoivent comme « puissants », tels que les dirigeants d’entreprises, les politiciens ou les sociétés pharmaceutiques. Si les gens sont méfiants, ils sont moins susceptibles de suivre les conseils médicaux. 
Des chercheurs ont montré que les théories du complot dans le domaine de la santé étaient susceptibles d’amplifier la méfiance vis-à-vis des autorités médicales, ce qui peut influencer la volonté des gens de se protéger. Ceux qui adhèrent à des théories de ce type ont moins de chance de se faire vacciner ou d’utiliser des antibiotiques et sont plus susceptibles de prendre des suppléments à bases de plantes ou des vitamines. En outre, ils sont plus susceptibles d’affirmer qu’ils auraient confiance en l’avis médical d’ « amateurs » tels que des amis ou leur famille. 

Graves conséquences

Au vu de ces résultats, les gens qui adhèrent à des théories du complot à propos du coronavirus pourraient être moins susceptibles de suivre des conseils de santé tels que de se laver fréquemment les mains avec un gel à base d’alcool ou du savon, ou de s’isoler après avoir visité des endroits à risque.
A l’inverse, ces personnes pourraient être plus susceptibles d’entretenir des attitudes négatives à l’égard de comportements préventifs ou d’utiliser des alternatives dangereuses comme traitement. Ceci augmenterait la probabilité de diffusion du virus et placerait plus de gens en péril.
Nous pouvons déjà constater que des « approches alternatives de soin » par rapport au coronavirus apparaissent – certaines d’entre elles étant très dangereuses. Les adeptes de la populaire théorie du complpt QAnon ont par exemple affirmé que le coronavirus avait été planifié par le soi-disant « Etat Profond » (gouvernement et bureaucratie cachée du public) et ont prétendu que le virus pouvait être évité en buvant de l’eau de javel
La diffusion des théories du complot sanitaires peut aussi engendrer de graves conséquences sur d’autres composantes de la société. Par exemple, pendant la Peste Noire en Europe, les Juifs ont été présentés comme des boucs émissaires responsables de la pandémie. Ces théories du complot ont donné lieu à des attaques violentes et aux massacres de communautés juives à travers toute l’Europe. L’épidémie de coronavirus a suscité une augmentation mondiale d’attaques à caractère raciste ciblant les personnes perçues comme d’origine asiatique.  
Il est toutefois possible d’intervenir et d’arrêter la diffusion des théories du complot. Des recherches montrent que des campagnes mettant en exergue des contre-arguments à l’encontre des théories du complot médicales sont susceptibles de parvenir à modifier les croyances conspirationnistes. Des jeux comme Bad News, dans lequel des gens peuvent prendre le rôle d’un producteur de fake news, augmentent la capacité des individus à détecter et à résister à la désinformation. 
Les théories du complot peuvent être très nocives pour la société. Non seulement, elles peuvent influencer les choix de santé des gens, mais elles peuvent affecter les interactions entre groupes sociaux et augmenter l’hostilité et la violence à l’égard de ceux qui sont perçus comme des « conspirateurs ». Dès lors, les gouvernements ne peuvent pas se contenter de combattre la diffusion du coronavirus. Ils devraient aussi agir pour empêcher que la désinformation et les théories du complot à propos du virus deviennent hors de contrôle.

2 commentaires:

Laurence a dit…

Autant le raisonnement débute bien (je fais d'ailleurs partie de ces personnes attirées par les théories du complot, qui se soignent par les plantes et ne font pas confiance aux médecins), autant les "graves conséquences" projetées par les auteurs (ils utilisent d'ailleurs le conditionnel) sont loufoques : ce n'est pas parce que le virus est d'origine complotiste qu'il n'en est pas moins réel ! Pas de raison donc pour les "complot-philes" de ne pas respecter les conditions d'hygiène ou les consignes... Dans le cas du coronavirus, il est absolument terrifiant de constater le nombre de personnes qui sont dehors ou qui se déplacent, comme si le virus ne les concernait pas. Je ne suis pas sûre qu'un lien puisse être fait avec une croyance en des complots, peut-être plus simplement y a-t-il une véritable bêtise et/ou une incompréhension fondamentale (d'ordre quasi linguistique) de ce qui est communiqué.

H. Antonio Matos Rosal a dit…

Question : l'Association mondiale de la santé (OMS) fournit l'informations efficaces et réelles pour covid-19 ?

Je vais dire « oui » Les théories du complot remontent à l'époque de Mathusalem` et de l'ancienne Babylone, ainsi que la panique collective, trouble d'anxiété sociale, la phobie sociale, entre autres, nous sommes une cible facile pour tomber dans situations d'anxiété que nous conduisant à...

Les Médias y a-t-il du panique ? Je ne sais pas, je ne sais même pas si le terme est correct ou s'il y a un terme spécifique pour le déterminer. Excusez mon ignorance mais je ne sais pas ...

Ce que je veux essayer de dire c'est que ceux qui travaillent pour les médias sont des êtres humains si nous sommes touchés par une panique collective due à ... et nous ne sommes pas habitués à cette situation jamais vue auparavant. Imaginez un instant la même situation à l'envers avec les médias ... pour tell raison les médias sature les réseaux d'informations de Covid-19 ? c'est possible, cette situation est hors de ses mains...

Dans mon point de vue, nous trouverons un large éventail de personnes inconscients, sans sens de vie, avec la conviction qu'elles sont immunisées et n'ont pas besoin de croire au système de santé ou croire aux vagues conspirations ...